MESTRES DE CAPOEIRA

01

Manoel dos Reis Machado - Mestre Bimba (1899 - 1974)

Mestre Bimba naît le 23 novembre 1899, dans le quartier de Engenho Velho à Salvador. Son père était déjà cité comme pratiquant de "Batuque" durant les fêtes du Largo. On dit qu'il fut inicié a la capoeira à l'âge de 12 ans, par un africain : Bentinho, capitaine de la Compagnie de navigation Bahianaise

Selon Mestre Damião (Esdras Magalhães dos Santos), c'est autour de 1930, que Bimba rencontre un étudiant de médecine, du Ceara, Cisnando, grand connaisseur de jiu-jitsu, boxe et lutte gréco-romaine, à qui il enseigne la Capoeira. De cette relation commencent à naître les premiers accords pour la création de la Lutte Regional Bahiana.

il crée en 1932, le "Centro de Cultura Fisica e Luta Regional "(Centre de Culture Physique et de lutte Régionale) qui pris ensuite le nom de Capoeira Regional.

Il incorpore à la Capoeira traditionnelle, d'autres techniques : comme la Batuque, la Boxe et le Jiu-jitsu et développe des séquences de coups et un code éthique stricte.

L'Académie de Mestre Bimba est la première à recevoir l'autorisation officielle pour enseigner la Capoeira en 1937. Suite à une démonstration publique devant le président de l'époque Getúlio Vargas, qui révoque la loi Sampaio Ferraz, autorisant ainsi légalement la capoeira.

Mestre Damião organise en 1949, le premier voyage de Bimba à São Paulo, pour des démonstrations de Capoeira. Puis en 1950, Bimba voyage à Rio de Janeiro et dans d'autres etats. En 54 il apparait dans "Vadiação" un film de Alexandre Robatto et en 68 dans "Dança de guerra" le film de son disciple Jair Moura.

En 1973, à l'invitation d'un disciple, Oswaldo de Souza, il quitte Salvador pour aller vivre avec sa famille à Goiana.

Le 5 février 1974, Mestre Bimba décède quelques jours après son entrée à l'hopital des cliniques de l'université de Goias.

02

Mestre Pastinha - Vicente Ferreira Pastinha, 1889-1981

"Capoeira é tudo que a boca come!"

la capoeira c'est tout ce que la bouche mange"

Né le 05 avril 1889 à Salvador, Mestre Pastinha a joué la capoeira pendant plus de 80 années. Son père était espagnol et sa mère africaine. Il a appris la Capoeira avec un Angolais Mestre Benedito, qui l'a connu quand il avait a peine 10 ans.

Il était petit garçon quand Mestre Benedito le vit une fois jouer et se bagarrer avec un garçon beaucoup plus fort que lui. Il dit à Pastinha que si il venait chez lui, il apprendrait à être "valioso". Benedito était, c'est clair, en train de parler de la Capoeira Angola ou "Engolo" comme lui même l'apellait.

A.Liberac nous apprend que "A 12 ans il part à l'école d'apprentissage des marins, il en sort à 20 ans. Quand Mestre Pastinha revient à la pratique de la Capoeira après une longue absence (1920-1940), il rencontre la capoeira angola à un autre moment, en phase de rupture avec la manière de pratiquer du passé.

Concernant la mauvaise réputation des capoeiristes d'antan il déclare: "tout ceci est le linge sale de l'histoire de la capoeira (répression de la Capoeira), mais le revolver est-il le le coupable des crimes qu'il réalise, et le couteau, les canons ? et les bombes ?" Pastinha défend une capoeira en tant que pratique culturelle qui aurait été mal utilisée."

en 1964 il publia le livre “Capoeira Angola”, manuel illustré et agrémenté de ses réflexions,en 1969, le maitre pert definitivement la vue. Mestre Pastinha meurt dans la misère et la solitude en 1981.

© 2020 by Manding'Arte Capoeira.